L’éducation des femmes et des filles

Notre programme d’éducation des femmes et des filles vise à fournir un moyen abordable et accessible de combler les écarts entre les sexes et de lutter contre la pauvreté. Créer des nouvelles voies qui permettent à davantage de personnes – en particulier les femmes et les filles – d’accéder aux connaissances et compétences fondamentales pour contribuer de manière significative aux développements économiques et sociaux, en créant un impact à long terme et durable. Réduire les obstacles à une éducation inclusive, sûre et de qualité pour les filles, les adolescentes et les femmes grâce à une offre équitable, rentable, sûre et coordonnée d’une éducation innovante, de qualité et sensible au genre pour les filles, les adolescentes et les femmes. Augmenter le nombre d’enseignantes en fournissant une éducation de base aux femmes pour accéder à la profession, grâce à des méthodes d’apprentissage professionnel sur le terrain et en face-à-face (par exemple, le mentorat) – avec des équipes de mentors féminines affectées à des régions afin de développer des relations avec les apprenantes, dans le processus, créant un cycle autosuffisant dans lequel les enseignantes et les mères inspirent et autonomisent les filles dans et au-delà de la classe, et ces filles autonomisées deviendront à leur tour des femmes qui inspirent et autonomisent d’autres filles.

Découvrez plus d’informations sur ce programme et le travail que nous faisons avec l’un des défenseurs des objectifs de développement durable des Nations Unies et le président de notre conseil consultatif, Son Altesse Muhammad Sanusi II.

Programme d’orientation pour les enseignantes STEM de Kano.

Événement 1: décembre 2019

« L’intelligence est réparti uniformément, mais pas l’opportunité »

Aujourd’hui, nous avons organisé un programme d’orientation pour notre premier groupe d’éducatrices STEM de l’État de Kano, au Nigéria. C’était un super événement. Nous avons été époustouflés par le niveau d’enthousiasme manifesté par ces enseignantes, et on nous rappelle une fois de plus que l’intelligence est uniformément répartie, mais que l’opportunité ne l’est pas.

L’une des raisons du partenariat entre 1ME et l’Université Queen’s est d’offrir des possibilités à de nombreuses personnes qui, autrement, n’auraient pas la possibilité d’offrir une éducation de qualité à leurs homologues du monde entier. L’objectif actuel de ce partenariat est de fournir un accès à une éducation de qualité aux femmes et aux filles en situation de crise, de conflit et de fragilité – des situations comme celles du nord du Nigéria.

Grâce à cet accord de partenariat, l’Université Queen’s s’engage à répondre aux besoins d’infrastructure du savoir de 1MT et, ce faisant, à renforcer son engagement de longue date en faveur d’un apprentissage équitable pour tous. Ensemble, 1ME et l’Université Queen’s offrent une formation coordonnée et innovante à de multiples parties prenantes, notamment les enseignants, les administrateurs et les dirigeants de l’éducation, les chefs traditionnels et religieux et les parents, afin de permettre l’accès des personnes confrontées au plus grand nombre d’obstacles – les femmes et les filles.

Notre approche vise à éliminer les obstacles à une éducation inclusive et de qualité pour les femmes et les filles en améliorant les compétences et les connaissances des enseignants nigérians et en augmentant la compréhension parmi les parents et les responsables de l’éducation de la valeur d’une éducation de haute qualité pour les femmes et les filles. Nous cherchons également à augmenter le nombre d’enseignantes, qui éduqueront et encadreront les filles dans les écoles et dans l’ensemble de la communauté. Le projet comprend un travail de plaidoyer qui obtiendra l’adhésion des parties prenantes critiques de la communauté et de l’éducation, y compris les membres masculins de la famille, pour garantir son impact systémique à long terme. En fin de compte, nous visons à créer un cycle autonome dans lequel les enseignantes et les mères inspirent et autonomisent les filles dans et au-delà de la classe, et ces filles autonomisées deviendront à leur tour des femmes qui inspirent et autonomisent d’autres filles.

Les défis tels que la pauvreté et les inégalités peuvent être attribués à un accès médiocre ou au manque d’éducation dans de nombreuses régions du pays, en particulier pour les filles et les femmes, ce qui a conduit à leur faible taux de participation aux activités socio-politiques économiques. En effet, le Nigéria compte le plus grand nombre d’enfants non scolarisés au monde et 60% sont des filles. L’éducation des filles est un droit humain fondamental, mais malgré plusieurs interventions visant à accroître la scolarisation des filles dans les écoles primaires, la rétention et la participation continue au-delà du niveau d’éducation de base n’ont pas changé de manière significative.

Notre travail dans le nord du Nigéria vise à permettre aux enseignantes de servir de modèles et de mentors aux filles à l’école et à la manière dont cette relation pourrait être cultivée, renforcée et exploitée pour améliorer les résultats scolaires des filles de la région.

L’une de nos premières initiatives dans ce domaine est un programme de développement pour les enseignantes STEM dans les écoles secondaires publiques de l’État de Kano, au Nigéria.

Un grand merci aux personnes qui ont travaillé dans les coulisses pour rendre possible l’événement d’aujourd’hui – Dr Adeola Olubamiji, Dr Bala Yunusa, M. Yussuf Yunusa, Mlle Esther Adetayo.

 

Contactez-nous

Sidebar Contact Form

Ou contactez admin@1millionteachers.com pour qu’un représentant du service client puisse vous contacter.